Français English  Deutsch

Ma sélection ( 0 )

Voir mon carnet de route Comment venir ? Carte touristique
Vous êtes ici : Accueil » Visites et Découvertes » Le saviez-vous ? » A Epieds, une pyramide commémore une bataille sanglante des guerres de religion du Royaume de France
Carte touristique

Ma selection

Fermer la fenetre

A Epieds, une pyramide commémore une bataille sanglante des guerres de religion du Royaume de France

Pyramide Epieds

La pyramide commémorative de la bataille d’Ivry est un obélisque érigé sur le territoire de la commune d’Épieds. Bien qu’il s’agisse d’un obélisque, la dénomination de pyramide lui a été conservée en référence au monument initial : une pyramide érigée en 1758 par Louis Charles de Bourbon, comte d’Eu pour commémorer la bataille d’Ivry. Cette bataille est l’une des guerres de religion qui ensanglantent le royaume de France entre 1562 et 1598. Elle oppose l’armée royale commandée par Henri IV à l’armée ligueuse de Charles de Lorraine, duc de Mayenne. La Ligue est une association de catholiques formée en 1568 par le duc de Guise : elle a pour but de défendre leur religion contre le protestantisme et les Huguenots (protestants).

Le 14 mars 1590, sur la plaine de Saint-André entre la ville de Nonancourt et la ville d’Ivry, à l’aube, les armées d’Henri IV et du duc de Mayenne se font face. Henri IV ne dispose que de 8 000 hommes d’infanterie et 3 000 cavaliers. L’armée du duc de Mayenne est forte de 12 000 fantassins et mercenaires allemands et de 4 000 cavaliers dont 2 000 espagnols.

C’est cependant les armées d’Henri IV qui ressortent victorieux de cette bataille. Les chefs ligueurs sont poursuivis, le duc de Mayenne fuit jusqu’à Nantes et d’autres à Chartres. Cette bataille sonne le glas de l’armée de la Ligue catholique, déjà fort éprouvée par la bataille d’Arques de septembre 1589.

La pyramide a été érigée à l’endroit où Henri IV se serait endormi sous un poirier après la bataille, comme l’indique l’inscription visible encore aujourd’hui sous un médaillon ovale représentant le profil du roi : “C’est ici l’endroit de l’ente, où se tint le roi Henri IV, le jour de la bataille d’Ivry donnée le 14 Mars 1590″. Depuis sa première érection en 1758, la pyramide a connu de nombreux remaniements. Celle que nous connaissons aujourd’hui, nous la devons à Napoléon qui décide d’édifier un nouvel obélisque en 1802. Une allée bordée de 52 tilleuls menant au monument est alors créée, lui-même entouré de 25 tilleuls, encore en place aujourd’hui. Néanmoins, les inscriptions originelles présentes sur la pyramide disparaissent en 1814, suite à l’abdication de Napoléon Ier.

En 1862, la pyramide est classée au titre des monuments historiques.