Ajouter à mon Agenda Google

Du 11 au 16 août 2022, pour cette 12e édition du festival, de nombreux événements célébrant la langue française et la culture québécoise seront à l'honneur.

*Jeudi 11 août,
- 17h30 : Conférence donnée par Véronique Peyraud-Damas, membre du musée Air France sur "Cartes aéronautiques et atlas anciens du Canada et du Québec en particulier". Entrée gratuite. A la médiathèque (620 rue de La Madeleine).

*Vendredi 12 août,
- 18h30 : Hélène Maurice en trio. Salle des Fêtes.
Sur les pas de Gaston Couté, poèmes et chansons interprétés par la Québécoise Hélène Maurice accompagnée au piano par Tony Baker et la voix de Pierre-Yves Dié. Gaston Couté est en quelque sorte le fils de François Villon et le père de Georges Brassens. Un grand poète qui allait chantant les gueux des villes et des champs. Il flagellait les tartuferies, magnifiait les misères, pleurait les réprouvés et sonnait le tocsin des révoltes…
- 21h : Michèle Bernard et Monique Brun en duo. Salle des Fêtes.
Un p'tit rêve très court, concert en duo de Michèle Bernard à l'accordéon et Monique Brun, prix Jacques Douai 2022. Toutes deux se sont si bien trouvées qu’on se demande pourquoi elles ont attendu si longtemps… Tout en douceur, les mots de Monique se mêlent aux chansons de Michèle. Un petit rêve très soyeux, bordé de coton pour aussi parler de la beauté du monde. Pour chanter et dire l’espérance dans l’errance. Pour prendre le temps de caresser le temps qui passe, les pieds bien ancrés dans le réel où s’abreuvent les mots des poètes… Pour ne pas se laisser déborder par le mal à l’âme, et croquer la vie à pleines dents.

*Samedi 13 août,
- 18h30 : Urbain Rinaldo en duo. Salle des Fêtes.
Paroles à chuchoter, poèmes de Guy Tirolien, Ernest Pépin et Max Rippon interprétés par Urbain Rinaldo (piano et voix) et Dayana Matevosova à la guitare. Les chansons d’Urbain Rinaldo sont des pépites. Elles permettent au public de découvrir tout un plan de la culture antillaise. Tout en faisant appel à nos émotions. On se laisse envoûter.
- 21h : Jean-Michel Piton en trio. Salle des Fêtes.
L'homme de la manche, divertissement poétique d'après l'œuvre de Bernard Dimey, joué et chanté par Jean-Michel Piton accompagné par Nathalie Fortin au piano et Bertrand Lemarchand à l'accordéon. «Une poésie violente qui explose du plus profond et qui se joue du tragique, qui s'affronte à la mort, une poésie qui relève la tête (…). Un spectacle complet, panorama humain d'une drôlerie qui tirerait des larmes dans une pirouette à ces mots en glissade qui s'infiltrent à nos veines» (Bertrand Keryhuel).

*Dimanche 14 août,
- 16h30 : jazz avec Phillippe Dutoit. Salle des Fêtes.
Une bonne petite session de jazz en ouverture de cette « matinée » avec le pianiste Philippe Duthoit, par ailleurs multi-instrumentiste et professeur de musique. C'est à l'âge de cinq ans qu'il commence à jouer du piano, mais sa passion pour cet instrument démarre vraiment à l'âge de treize ans, déjà influencée par le jazz mais aussi par la variété et le rock, ce qui l'a conduit à un travail reconnu et apprécié en région Normandie. Son répertoire est un mélange de standards de jazz et de compositions personnelles à tendance West Coast, avis aux amateurs car il y avait longtemps que le festival n'avait pas swingué !
- 18h : orchestre de jazz Louis Prima Forever (8 musiciens). Salle des Fêtes.
Le fait que cet orchestre vienne à Verneuil-sur-Avre grâce à notre amie Francine Fonsèque, présidente du Jazz Club de France, et le nom même de cette formation de huit musiciens qui rend hommage au légendaire trompettiste et chanteur Louis Prima ainsi qu'à son non moins légendaire morceau intitulé Just a Gigolo, voilà qui dit presque tout du grand moment que nous allons partager avec Mme et MM. Pauline Atlan (chant), Patrick Bacqueville (trombone et chant), Claude Braud (saxophone et chant), Michel Bonnet (trompette et chant), Nicolas Peslier (guitare), Fabien Saussaye (piano), Enzo Mucci (contrebasse) et bien sûr Stéphane Roger (batterie et leader), excusez du peu !

* Lundi 15 août,
- 18h30 : Natasha Bezriche en duo. Salle des Fêtes.
"C'est une fille !", chansons françaises au féminin pluriel mais pas que interprétées par Natasha Bezriche accompagnée au piano par Sébastien Jaudon. «Léo Ferré, Michèle Bernard, Anne Sylvestre, Francis Blanche, Barbara, Allain Leprest, Claude Nougaro, Hélène Martin… le générique est prestigieux. Auquel, modestement, Bezriche ajoute des textes à elle, en apartés, qu'elle dit et ne chante pas, qu'elle n'a pas chantés en fait depuis des années […] et qui trouvent ici leur juste et précise place. Élégant fil rouge s'il en est. Magnifique, précieuse interprète. Rien qu'en l'écoutant, on apprend de la chanson. J'ose même prétendre qu'avec ce répertoire, on apprend des femmes» (Michel Kemper).
- 21h : Remo Gary en solo. Salle des Fêtes.
Quart de fesse ? Voici ce qu'en dit l'auteur et interprète de ce spectacle, Rémo Gary : «C'est un petit bouquin, que j'ai écrit il y a maintenant deux ans, qui, en quelque sorte, sort en spectacle de poche. C'est un solo, je m'accompagne à la guitare, du mieux possible ! Car s'il y a le texte du livre, que je raconte, il y a bien sûr des chansons, des neuves pour la plupart. C'est un spectacle toujours en cours, encore un peu brouillé. Et qui ressemble à la vie d'aujourd'hui. C'est un brouillonnement.»

* Mardi 16 août,
- 18h30 : Pascal Mary en duo. Salle des Fêtes.
Chansons de Pascal Mary accompagné par Martin Le Ray (piano et voix). «Si vous comptez sur l'amélioration des conditions extérieures pour être heureux, vous n'êtes pas rendus» pourrait être le sous-titre de ce spectacle. De la tendresse, mêlée parfois à de l'humour noir, il en met beaucoup pour faire passer ses obsessions qui peuvent être aussi les nôtres. Du tragique à l'enchantement de la vie tout y passe, on est convoqué, touché, on pleure, on rit et l'on en sort nourri, apaisé et heureux.
- 21h : Gilbert Lafaille en trio. Salle des Fêtes.
Chansons… guitares ! Tel est le titre du grand retour sur scène de Gilbert Laffaille, après plusieurs années d'absence, dont il donne la première en clôture de notre bien-aimé festival. Rythmes latins, valses poétiques, balades folk, blues ou bossa-nova, mélodies simples mais aux harmonies subtiles, les chansons de Gilbert se prêtent à de multiples arrangements, du plus sobre au plus savant. Après deux décennies en piano-voix, il retrouve aujourd'hui la formule de ses débuts, accompagné à la guitare par Jack Ada et Michel Haumont.

➡ Réservation possible par téléphone auprès de l'Office de Tourisme (02 32 32 17 17).
➡ Les billets d’entrée sont mis en vente 30 mn avant chaque spectacle, sur place, selon ces 3 formules au choix :
1/ Ticket pour un seul spectacle à 12 € (tarif normal) ou 9,50 € (tarif réduit pour les membres de l’association organisatrice et de France-Québec, chômeurs, étudiants et moins de 21 ans).
2/ Pour chaque soirée entière des 12, 13, 15 et 16/08, soit deux concerts consécutifs par soirée, ticket couplé à 20 € (tarif normal) ou à 15 € (tarif réduit).
3/ Multi-passe pour voir tous les concerts et spectacles du 12 au 16/08 à 60 € (tarif normal) ou à 45 € (tarif réduit).
➡ L’ouverture des portes se fait 30 mn avant le spectacle (parkings gratuits à proximité de la salle). Places assises et placement libre. Salle accessible aux personnes handicapées. Petits repas possibles sur place aux entractes, le tout dans le respect des règles sanitaires en vigueur.

Le saviez-vous ?
De 1608 à 1700, il est venu 4894 émigrants français au Canada. De ce nombre, 958 venaient de la Normandie dont un certain Paul Bertrand dit St-Arnaud, né à Verneuil-sur-Avre en 1661. Ses descendants en Amérique du Nord se comptent de nos jours, au nombre de vingt-cinq mille. Les québécois sont beaucoup plus proches de nous que nous ne le pensons et ce festival célèbre ce lien. Il est le seul festival en son genre en France. Artistes normands et québécois sont au rendez-vous. Qu’il s’agisse des humoristes, des conteurs, des chanteurs, des réalisateurs… le fil conducteur est toujours le même : l’ultra-proximité. Les auteurs sont bien présents et n’hésitent pas à échanger avec le public.

Tarifs & moyens de paiement

1/ Ticket pour un seul spectacle à 12 € (tarif normal) ou 9,50 € (tarif réduit pour les membres de l’association organisatrice et de France-Québec, chômeurs, étudiants et moins de 21 ans).
2/ Pour chaque soirée entière des 12, 13, 15 et 16/08, soit deux concerts consécutifs par soirée, ticket couplé à 20 € (tarif normal) ou à 15 € (tarif réduit).
3/ Multi-passe pour voir tous les concerts et spectacles du 12 au 16/08 à 60 € (tarif normal) ou à 45 € (tarif réduit).

  • Chèques bancaires et postaux
  • Espèces